Donnes-moi de tes nouvelles

2021 .... Je t'appelle .... Je t'envoie un sms .... As-tu reçu mon couriel ?
1950 ... Je t'écris ... J'espère que tu as bien reçu ma lettre...

Que restera--t-il de nos vies quand nous serons les ancêtres de nos arrières-arrières-petits enfants ? Rien ou si peu ...

Nous n'écrivons plus. Les téléphones et autres médias ont supplanté les lettres. Comment nos descendants retraceront notre quotidien ? 

Beaucoup d'entre nous avons retrouvé ou conservé des lettres de nos parents, grands-parents...Des lettres de soldats au front. Des lettres d'amour. Des lettres racontant la vie de tous les jours, annonçant une visite, un heureux évènement, un décès ..... Ces lettres qui permettent de reconstituer un peu la vie de cette époque. Ces lettres que nous lisons avec émotion, délectation. Ces  belles écritures appliquées, celles plus incertaines qu'il faut parfois lire tout haut pour en comprendre le sens. Les cartes postales écrites dans tous les sens tellement on a des choses à se dire.
Ecrites à l'encre ou au crayon de papier.
Elles restent le principal témoin de ces petits riens qui faisaient la vie de nos ancêtres. Ce lien qui nous reliait les uns aux autres et que l'on relisait et relisait. 

Aujourd'hui, ce sont plutôt les administrations qui nous envoient des courriers. Et encore la tendance tend plutôt à dématérialiser les courriers papiers. On regarde les souvenirs de vacances sur les téléphones portables et puis on les oublie. Les grands évènements familiaux comme les mariages sont consignés dans des albums. Ceux-là, au moins on peut les feuilleter à l'envie.

Aujourd'hui, ce sont plutôt les administrations qui nous pensent à nous. Et encore la tendance tend plutôt à dématérialiser les courriers papiers. On regarde les souvenirs de vacances sur les téléphones portables et puis on les oublie. Les grands évènements familiaux comme les mariages sont consignés dans des albums. Ceux-là, au moins on peut les feuilleter à l'envie.

Tout n'est peut-être pas perdu. Alors ...donne-moi de tes nouvelles ... 

Une carte postale parmi tant d'autres envoyée par Emile à ses parents après la catastrophe qui a détruit le navire "La Liberté" dans la rade de Toulon en 1911.

Correspondance emile mariot 1

Correspondance emile mariot 2